Pas d'écran total pour un soleil défunt

Sous un chapeau de paille on sauve le teint
Le temps d'une orangeade à l'ombre d'un train
On rêve d'un départ direction demain

A déambuler dans la même escale
L'aiguillage a viré du côté bancal
La peinture a séché dans un vieux bocal
Une goutte un peu salée, les couleurs s'étalent

Le ciel délibère dans un bruit de fous
Encore un éclair, on tombe à genoux
Chemins de traverse pour rester debout
Une belle aventure à nos âmes de sioux...

DSC01781