Il faut tailler sa route. Mettre le bon costume. En changer ou pas ?

Ne pas perdre le Nord. Voir le soleil du Sud sans être complètement à l'Ouest. Ne pas aller par quatre chemins.

Il faut semer, penser à arroser, espérer récolter. Arracher les mauvaises herbes ou pas ?

Ne pas se prendre le chou, ni faire trop de salades ; croquer la pomme tant qu'elle est bonne.

Il faut se prendre au jeu,  dés non pipés ; redistribuer les cartes, les étaler sur table.

Voir le coup venir, réparer les tuiles.

Il faut bouger son corps, ne pas tourner en rond, reprendre son souffle, l'avoir déjà trouvé.

DSCN5955

Il faut cultiver son jardin, mettre les boeufs avant la charrue, sauf quand on a un motoculteur.

Il faut s'aimer les uns les autres...? Qui ça ?

Il faut se faire du bon sang, se mettre au vert, être au parfum, voir la vie en rose et pas tout en noir, surtout pas le broyer, ça tache !

Il faut tendre la main, ne pas la mettre à couper, ne pas être aveugle et sourd, partir du bon pied, ne pas perdre la tête, avoir l'oeil. Rester entier.

DSCN6039

Il faut faire le plein, vider son sac, avoir le nécessaire, voyager léger, ne pas rater le train, le regarder passer...Garder les pieds sur terre, prendre l'air...

Il faut croire en ses rêves, avoir les yeux en face des trous, ne pas boire comme un trou. Savoir se ressourcer, et ne pas se jeter avec l'eau du puits.

Il faut prendre le taureau par les cornes, le diable par la queue, les faire tourner au-dessus de sa tête et les envoyer valser dans un film de Fellini.

Il faut être philosophe, comprendre Platon et Epicure.

Et puis soyons fous, il faut savoir raison garder !

Il faut mettre du beurre dans les épinards, faire bouillir la marmite, remettre le couvert quand les carottes sont cuites.

Il faut balayer devant sa porte, et aussi celle du voisin, surtout les crottes du chien.

Il faut laver son linge sale en famille, ou ne pas en avoir.

Acheter des vêtements à usage unique.

Il ne faut pas jeter l'argent par la fenêtre, sauf la ménagère de l'arrière grand-mère.

Il faut avoir un épais matelas pour se rassurer, de grosses casseroles pour se disputer, deux oreillers pour se réconcilier.

Il faut oser le grand jour, ne pas craindre la nuit.

J'habite ici et je paradoxe.

Il faut bien gagner sa vie.

DSCN6000